Les chutes d’Iguazú sont un des endroits incontournables de l’Argentine au même titre que le Perito Moreno. Inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, elles sont l’une des merveilles de la nature. Ce chef d’œuvre naturel est composé de 275 cascades alignées sur près de 3 kilomètres au cœur de la forêt tropicale. À la frontière entre l’Argentine et le Brésil, plusieurs circuits ont été aménagés afin de permettre au visiteur d’être au cœur de l’action. Ce site restera pour nous un souvenir inoubliable tant le site est magnifique.

Les deux pays ont mis en place des Parcs Nationaux afin de préserver les sites mais aussi pour permettre aux visiteurs de vivre une expérience sensationnelle. La majorité des chutes se trouvent sur le territoire argentin, environ 80% des chutes. Cependant il est recommandé de faire aussi le côté brésilien pour se rendre compte de l’immensité du lieu, mais aussi pour profiter à 100% de votre séjour. Si en revanche votre temps est limité à une journée, il est préférable de faire le côté argentin qui est plus « complet ».

Afin de profiter pleinement des deux parcs, nous avons passé 2 jours entiers à Iguazù. La grandeur des chutes, les couleurs verdoyantes et le soleil étaient au rendez-vous.

Vous vous demandez par quel côté commencer ? Comment se rendre dans les parcs ? Par quel moyen passer la frontière Brésilienne ? S’il faut un passeport pour une journée sur le sol brésilien ? Combien de temps faut-il pour visiter correctement les deux sites ? Pas de panique, nous allons tout vous expliquer.

Rendre votre séjour inoubliable

Nous sommes partis de Buenos Aires très tôt le matin en avion. Tellement tôt que nous nous sommes levé à 4h pour prendre le vol de 6h. Nous avons fait ce choix afin d’arriver à l’aéroport de Puerto Iguazù à 8h du matin et ainsi profiter pleinement de la journée.

Comment se rendre à Puerto Iguazú depuis Buenos Aires?

  • L’avion

C’est un moyen rapide et économique pour se rendre à Iguazù. Il existe de nombreux vols tout au long de la journée. Ces vols étant nombreux, ils sont proposé à un tarif intéressant selon les périodes. Nous avons eu un aller retour pour 70 euros car nous l’avons pris en toute dernière minute. Mais il est possible d’en trouver pour 40 euros. Nous vous indiquons sur cette page les astuces pour trouver des vols pas cher.

Une fois à l’aéroport, deux solutions s’offrent à vous en fonction de votre programme :

  • Se rendre à Puerto Iguazù. Si vous arrivez dans la journée par exemple, il est préférable de visiter la ville et garder une journée entière pour chaque parc.
  • Se rendre au parc national argentin. Si comme nous vous souhaitez optimiser votre séjour. Nous avons pris un taxi  directement en sortant de l’avion et lui avons demandé de nous amener directement à Las Cataratas. Celui-ci nous a donc déposé devant l’entrée du parc après environ 35 minutes de voiture. Pour ce trajet nous avons payé 700 pesos (14 euros) pour deux personnes. Des bus sont également présent mais les horaires des navettes ne nous convenaient pas. Il est donc parfois plus intéressant de trouver d’autres personnes avec qui partager le taxi. 
  • Le bus

Nous n’avons pas choisi ce moyen de transport par manque de temps mais il est possible de faire le trajet en bus depuis Buenos Aires. Il faut compter environ 17h de bus. Le trajet se fait généralement de nuit mais il faut savoir que les bus argentins sont très différents des bus français. Ils sont très confortable et disposent de semi-cama (sièges qui s’allongent presque à l’horizontal).

Le parc national argentin d'Iguazú

Le taxi vient de nous déposer à l’entrée du parc. Celui-ci va bientôt ouvrir ses portes et nous sommes impatients de parcourir les différentes passerelles. Plusieurs circuits ont été aménagés au milieu de la forêt le long des chutes d’eau. Le visiteur peut donc se promener sur les différentes passerelles et s’approcher au plus près des chutes en toute sécurité.

  • Sentier de la cascade Salto Arrechea – Sendero Macuco

Nous débutons notre visite par ce petit sentier de 3,5 km qui nous prend près de 2h30 aller-retour. Nous sommes en pleine jungle, il faut donc au préalable se prémunir contre les moustiques qui ne perdent pas une occasion de vous dévorer. Tout au long de cette randonnée, nous avons eu la chance de croiser une colonie de singe dans les arbres. Mais c’est malheureusement tout ce que nous verrons de la faune animale ce jour là.

  • Le passage supérieur – Paseo Superior

Nous faisons ensuite le choix de continuer notre parcours avec les passerelles supérieures.

Ces passerelles permettent d’admirer les chutes du dessus. Elles vous emmènent donc à l’origine des chutes. Le parcours fait 1,5 km et vous transporte d’une chute à l’autre. Parfois dans une atmosphère impressionnante au dessus de la chute elle-même et parfois dans des endroits un peu plus paisible à l’intérieur de la végétation luxuriante de la jungle.

Tout au long du parcours, de nouvelles chutes se dévoilent peu à peu. Et différents points de vue s’offrent à vous.

  • Le circuit inférieur – Circuito Inferior

Les passerelles inférieures permettent de se rendre compte de la hauteur des chutes. Ce parcours comprend des escaliers qui permettent d’admirer de différentes façons les chutes. Le parcours fait environ 1,4 km et permet de découvrir au fur et à mesure le panorama. Depuis ce circuit, on aperçoit la Isla San Martin qui se trouve en plein milieu du site. À la fin du parcours se trouve un embarcadère qui permet de se rendre sur l’île.

  • L’île San Martin – Isla San Martin

Celle-ci n’est plus ouverte au public pour des raisons de sécurité. Nous n’avons donc pas eu l’occasion de la visiter. Il semblerait que des travaux de modernisation des sentiers soit en cours afin de sécuriser à nouveau le lieu. Ceci permettra au public d’admirer les chutes argentines d’un autre point de vue tout aussi impressionnant.

Lors de votre promenade au travers de la jungle et des différents sentiers vous pourrez apercevoir différents animaux tels que les coatis, des oiseaux, des condors, des papillons mais aussi des singes. Les papillons viennent parfois se poser sur vous pour le plaisir des petits comme des grands.

  • Finir en apothéose avec « Garganta del Diablo » ou « Gorges du diable »

Attention, cela n’a rien à voir avec la Garganta del Diablo de Tilcara. Pour se rendre à cette chute gigantesque, il faut emprunter un petit train écologique. Celui-ci met environ une quinzaine de minutes pour arriver à la passerelle. Il faut ensuite marcher un petit kilomètre avant de se retrouver au cœur même de la chute. C’est impressionnant à quel point nous sommes près, la passerelle est juste au dessus. C’est à ce moment que l’on se rend vraiment compte du débit par seconde et l’on peut imaginer le volume d’eau que cela représente sur les 275 chutes que compte le site. Ces chutes en forme de U font environ 700m de long, 150m de large et plus de 80m de haut. Ce qui en fait la cascade la plus impressionnante du parc. Depuis les passerelles, on aperçoit les points de vue principaux du côté brésiliens.

Pour le retour, nous vous conseillons de prendre directement un ticket de train avec un horaire à peine débarqué du train avant d’emprunter le sentier. Nous n’en avions pas et avons fait le retour à pied car celui-ci était complet. Il fallait attendre 45 minutes pour le train suivant, et nous avons mis environ 35 minutes pour revenir à l’entrée du parc.

Informations Pratiques

Tarif   : 

L’entrée du parc coûte 800 pesos en 2019, soit 16 euros.

Ne pas oublier votre passeport ! Celui-ci vous est demandé pour l’achat de votre billet.

Horaires : 

Il est ouvert de 8h à 18h – 7/7 jours et 365 jours par an.

Se restaurer : 

Nous vous recommandons d’acheter votre déjeuner dans un supermarché en ville avant de partir car dans les parcs cela coûte très cher.

Si vous souhaitez acheter à manger sur place, le moins cher restera le restaurant snack.

Plan du parc argentin :

La ville de Puerto Iguazù - Argentine

Une fois sorti du parc, nous avons pris un bus nous menant au centre-ville. Il n’est pas nécessaire de réserver celui-ci auparavant. Si vous avez pris un aller-retour, vous avez donc déjà votre ticket. La compagnie de bus est Rio Paraguay. Un trajet simple est proposé au prix de 160 pesos, soit moins de 4 euros. Une fois arrivé à la gare routière, nous récupérons les clés de notre logement et partons en exploration de la ville. Il est très facile de se déplacer à pied dans le centre.

Si besoin, des bus ou des taxis se trouvent au niveau de la gare routière sur l’artère principale.

Nous avons eu la chance de retrouver des amis qui étaient également en visite des chutes ce week-end là. Nous les retrouvons donc dans un lieu incontournable de la ville : les trois frontières.

  • Les trois frontières :

Situé à la confluence des fleuves Rio Iguaçu et Rio Paraná, cette triple frontière est une particularité rare de notre planète. Trois pays se font face par le biais de trois villes. D’un côté Puerto Iguazú en Argentine, de l’autre Foz do Iguaçu au Brésil et Ciudad del Este au Paraguay. C’est un des rares moments de votre vie où vous aurez l’occasion de voir en un seul coup d’œil trois pays différents. Le Pont de la Fraternité traverse le fleuve Iguazú et connecte les villes argentine et brésilienne. Sur le fleuve Paraná, le Pont de l’Amitié réunit Foz do Iguaçu avec Ciudad del Este. Dans chacune des frontières, un obélisque aux couleurs de chaque pays est présent.

Se loger à Puerto Iguazù

La ville étant très touristique, il est très facile de se loger dans le centre. Préférez un logement près de la gare routière en centre ville afin de faciliter vos déplacements aussi bien sur la ville que vers les parcs. Il y a tous les types d’hébergements et pour tous les budgets. Nous avons trouvé un logement à 15 euros la nuit.

Passage de la frontière brésilienne

Nous avons pris le bus Rio Paraguay de 8h30 à la gare routière de Puerto Iguazù pour profiter de la journée complète du côté brésilien. Nous avions fait une comparaison des différentes compagnies de bus la veille mais toutes sont au même prix. Le trajet pour un aller-retour est de 320 pesos soit un peu moins de 7 euros. Nous avions une inquiétude sur le déroulement du passage à la frontière car nous n’avions pas vraiment eu d’indications à ce sujet. Tout se fait très facilement et très rapidement. Le bus s’arrête à la frontière, tout le monde descend pour montrer son passeport et le bus repart. En l’espace de 5 minutes nous avions franchi la frontière.

Le Parc aux oiseaux - «Parque de las aves»

Le bus fait un premier arrêt devant «Parque de las aves» qui est le parc aux oiseaux le plus grand du Brésil. C’est ici que nous décidons de descendre. L’entrée coûte 45 réal, soit environ 10 euros. Nous n’avons pas eu vraiment de chance car nous avons visité le parc aux oiseaux sous un orage assez virulent mais heureusement nous étions en partie protégé par les arbres. On se croirait véritablement dans la jungle. Des oiseaux sont en semi liberté dans toutes tailles de cages. Le parc est magnifique et très bien aménagé. Il suffit ensuite de traverser la route pour se rendre au parc national brésilien qui se trouve à 100m environ.

Le parc national brésilien d'Iguazú

Nous arrivons vers 11h au parc des chutes. Une fois dans le site, une navette traverse la jungle sur quelques kilomètres durant une vingtaine de minutes pour vous emmener directement au pied du circuit. Contrairement au parc argentin, il n’y a qu’un  seul sentier d’environ 2,5 km de long.

« Après la pluie, le beau temps ! » Nous avons eu une chance incroyable car vers midi le ciel était parfaitement dégagé et nous avons pu profiter des superbes couleurs ensoleillées du parc.

Vers 15h, ce fût l’heure de reprendre le bus à l’entrée du parc pour retourner à Puerto Iguazú et ainsi récupérer notre navette pour l’aéroport.

Informations Pratiques

Tarif  : 

L’entrée du parc coûte 70 réal en 2019, soit 15 euros.

Horaires : 

Il est ouvert de 9h à 17h – 7/7 jours et 365 jours par an.

Se restaurer : 

Nous vous recommandons d’acheter votre déjeuner dans un supermarché en ville avant de partir car dans les parcs cela coûte très cher.

Nous espérons que cet article a pu vous permettre de planifier correctement votre séjour à Iguazú. N’hésitez pas à nous faire des retours de vos expériences en nous laissant un commentaire. 

Pour la suite de notre voyage, direction Mendoza !  


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *