Pula se situe au nord-ouest de la Croatie dans la région de l’Istrie. Vieille de 3000 ans, la ville possède aujourd’hui 60 000 habitants et dispose d’un patrimoine remarquable très marqué par l’influence romaine. De nombreux édifices comme le temple d’Auguste, l’arc des Sergius, son amphithéâtre romain ou encore ses gigantesques tunnels construits lors de la première guerre mondiale pour protéger ses habitants en font une ville-témoin de l’Histoire. 

Se rendre à Pula

Pula se situe en Istrie, à une soixantaine de kilomètres de la frontière slovène. Pour vous y rendre plusieurs options s’offrent à vous. La ville dispose d’un aéroport mais si les vols sont trop chers (notamment en été) vous pouvez prendre un avion jusqu’à Venise et terminer votre trajet en bus (6h de route en comptant les différents arrêts dont Porec et Rovinj) ou en ferry depuis la Sérenissime (3h environ). 

Se balader

Nous commençons par déambuler dans les ruelles du centre-ville, très charmantes et qui résonnent comme une belle introduction à notre périple croate. Vous y observerez notamment le temple d’Auguste, très bien conservé mais aussi l’arc des Sergius, vieux de 2000 ans. N’hésitez pas à vous munir d’un plan de la ville à l’office de tourisme qui recense les principaux sites. 

Pour le déjeuner, dirigez-vous sans hésitation au marché de Pula qui propose des produits frais (viande, poisson notamment) à prix raisonnable. La plupart des restaurants situés dans et à proximité du marché offrent des produits de qualité. Nous optons pour un burger au thon à une dizaine d’euros. 

 

L'amphithéâtre romain de Pula

Construit au Ier siècle av. JC sous le règne de l’empereur Auguste puis restauré et agrandi par Vespassien en 79 ap. JC, l’amphithéâtre de Pula est l’un des mieux conservés au monde. Il se situe à proximité du centre-ville et est facilement accessible à pied. L’entrée coûte 50 kunas (6€ environ) pour les adultes et 25 kunas (3€) pour les étudiants et les enfants. Vous pouvez également visiter une partie des sous-sols où vous trouverez de nombreuses explications sur l’histoire de Pula et sur l’amphithéâtre (construction, fonctions, etc.). 

Aujourd’hui, l’amphithéâtre peut accueillir 5000 personnes et de nombreuses manifestations y sont organisées (concerts, le festival du film de Pula, événements sportifs, le spectacle historique et de divertissement « Spectacvla Antiqva », etc.).  

En 1583, alors que Pula est sous le joug de la république vénitienne, l’amphithéâtre a failli être démonté pour être entièrement reconstruit à Venise. Une proposition jamais mise en application.

Autres

D’autres visites très intéressantes sont à faire à Pula notamment le monument Kastel construit en 1630 pour protéger la ville et son port et qui offre un beau panorama sur la ville (15 kunas pour les adultes, 10kn pour les étudiants et les enfants) ou encore la mosaïque de la représentation mythologique de la punition de Dircé datant de l’Antiquité romaine (accès gratuit). Un incontournable : le Zerostrasse, un réseau de tunnels souterrains constitués d’abris, de tranchées et de replis pour se protéger en cas d’attaques aériennes. Il fut construit lors de la Première Guerre Mondiale et peut accueillir jusqu’à 50 000 personnes. Il constitue l’une des visites les plus surprenantes de la ville (au tarif unique de 15kn par personne). Aujourd’hui, il abrite également dans ses galeries une exposition sur le tramway de Pula et sur la ville au XIXème et au XXème siècles, alors lieu de villégiature privilégié par la bourgeoisie autrichienne et par la suite yougoslave. Certains de ses grands hôtels et villas sont encore visibles en bord de mer et dans le centre de Pula.

Catégories : CroatieEurope

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *