Une partie de notre périple se déroule en Argentine. Nous avons choisi ce pays pour la diversité de ses paysages. L’Argentine fait environ 4 ou 5 fois la superficie de la France et s’étend sur une grande partie du continent Sud-Américain. C’est donc tout naturellement que nous atterrissons à l’aéroport international d’Ezeiza à Buenos Aires la capitale.

La valeur du Peso argentin est très volatile. Les prix varient donc très rapidement à travers le pays. Par exemple dans les restaurants, il est très courant de voir des petites étiquettes autocollantes avec les nouveaux prix mis à jour.

Nous avons choisi une option plutôt économique pour se rendre de l’aéroport d’Ezeiza au centre-ville de Buenos Aires et sommes passé par la compagnie Tienda Leon. Cette compagnie peut soit vous déposer à Puerto Madero qui est la station pour aller en ville, soit rejoindre le deuxième aéroport qui lui aussi est en centre-ville mais n’est pas desservi par une station de métro mais uniquement par les taxis, les chauffeurs VTC ou les bus.

Comment faire pour utiliser le service Tienda Leon ?

Il suffit de se rendre sur leur site internet de choisir un billet au départ de Ezeiza en direction du Terminal Puerto Madero. Il vous en coûtera 400 pesos pour un aller, soit 8 euros au moment où nous écrivons ces lignes.  Pour retourner à l’aéroport, il suffit de prendre dans le sens inverse. Lors de la réservation, il vous faudra renseigner un horaire. Cet horaire est à titre indicatif et permet d’éviter le surbooking mais si vous êtes en avance ou en retard de quelques minutes il est possible de prendre le bus précédent ou suivant.

A contrario si vous préférez par un taxi car vous souhaitez être dans un endroit plus intime ou être déposé à une adresse précise, la compagnie dispose également de voitures mais il vous en coûtera un peu plus cher, entre 1000 et 1400 pesos soit l’équivalent de 20 ou 25 euros pour se rendre au centre-ville.

Où se restaurer ?

Hormiga signifiant fourmi en espagnol, on peut donc s’attendre à y trouver des prix attractifs et c’est le cas, d’autant plus que les plats sont plutôt copieux. Juste un plat peut donc suffire mais nous avons voulu nous faire plaisir et donc prendre une entrée à partager. Nous vous conseillons BLABLABLA qui est en fait un petit fromage rond servi chaud et typiquement argentin. Nous avons également pris une bouteille de vin car il serait dommage de se priver quand celle-ci ne coûte que 3 euros au restaurant.

Prix : 1000 pesos, soit 20 euros pour deux personnes. Site : La Hormiga

Si vous souhaitez vous faire plaisir et vous venter auprès de vos amis d’avoir mangé dans le même restaurant qu’Angela Merkel (chancelière Allemande) ou encore Evo Morales (président Bolivien), c’est l’endroit où il faut aller. Au-delà d’accueillir les personnalités de renoms, ce restaurant sert l’une des meilleures viandes qui soit pour un tarif qui reste honnête lorsque l’on est européen. Il est préférable de réserver sur le site internet pour être sûr d’y avoir une place car il s’agit d’un lieu très prisé. Si vous avez de l’attente, vous aurez probablement la chance d’avoir une petite coupe de champagne pour patienter que votre table se libère.

Prix : 1000 pesos, soit environ 20 euros par personne pour un plat (ou 30 euros en incluant la bouteille de vin la moins chère).

Site : Don Julio

Précautions à prendre dans la ville :

Vous êtes dans une capitale étrangère, il faut donc faire très attention à vos affaires personnelles lorsque vous êtes à pied, dans les transports en commun, ou en voiture :

  • Votre téléphone portable : les cyclistes peuvent très facilement vous le dérober aux abords de la chaussée,
  • Votre sac à dos : attention car certaines personnes (y compris les adolescentes) peuvent s’organiser de manière à ce que vous soyez en contact frontal pendant qu’une deuxième personne vous subtilise les effets qui se trouvent dans votre sac à dos.
  • Vos bagages : lors de vos trajets en taxis ou VTC, faites bien attention à ne pas tous sortir en même temps et de bien récupérer les affaires qui sont dans le coffre, une fois tout le monde descendu de voiture, le chauffeur pourrait très bien appuyer sur l’accélérateur et partir avec vos valises.
Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *